Comment financer son bien ?

Aujourd’hui, 90 % des biens achetés le sont grâce à un prêt immobilier. Vous avez trouvé le bien de vos rêves ? Alors la course contre la montre commence pour financer votre bien. Dans un premier temps, il faut aller voir votre banque qui vous connaît pour lui demander une offre de prêt, puis surtout comparer avec les autres banques et organismes financiers pour trouver le financement qui vous convient le mieux.

© Eisenhans

Calculer votre budget

Les banques adorent, et c’est une des conditions sinéquanones aujourd’hui, pour obtenir un prêt, d’avoir un apport au moins équivalent à la valeur des frais de notaires.

Il est important compte tenu du montant et de la durée du prêt, d’estimer le montant de la mensualité que vous êtes prêts à payer tous les mois. La loi dit que le montant total de tous vos prêts ne doit pas être supérieur à 33 % de la totalité de vos revenus. Mais n’oubliez pas de regarder ce qu’il vous reste une fois cette somme retirée pour vivre en retirant les autres dépenses quotidiennes (impôts, assurances, transports, alimentation etc.).

Faites le tour des aides

Il existe des aides « publiques » auxquelles vous pouvez avoir droit. N’oubliez pas de vous renseigner : prêt à taux zéro par exemple. Il existe aussi des aides locales et régionales ou subventions complémentaires, pour obtenir les informations, renseignez-vous auprès de votre mairie et de votre conseil régional.

Pour consulter les différentes aides de l’état : cliquez-ici.

Il y a aussi les aides privées, comme le 1 % ou le Pass Travaux. Ce dernier vous permet d’obtenir des aides pour la réalisation des travaux d’aménagement de votre résidence.

Constituez un bon dossier

Lorsque vous avez rendez-vous pour votre prêt immobilier, préparez bien votre dossier. Il est indispensable d’avoir toutes les pièces demandées. Même si l’habit ne fait pas le moine, il est important de faire « bonne apparence », notamment en classant vos documents. Au niveau de votre compte bancaire, il est recommandé, et surtout pour la banque où votre compte est domicilié :

  • Un niveau de revenu de salaire correspondant au prêt souhaité
  • Un apport disponible de 10 % minimum
  • Un compte bancaire sans découvert dans les trois derniers mois
  • Avoir des comptes épargnes (livret A, CEL, PEL…)

En clair, être le meilleur client possible qu’une banque souhaiterait avoir.

Lien vers les banques : cliquez-ici.