Comment choisir son assurance habitation ?

Il est obligatoire d’assurer l’appartement ou la maison que vous achetez. Il faut assurer les murs et tout ce que contient votre maison. L’assurance permet de vous protéger et surtout de prendre en charge les dommages que pourrait occasionner un dégât à autrui.

La multirisque habitation n’est pas obligatoire pour les propriétaires mais fortement recommandée. Pour choisir son assurance il est indispensable de comparer les niveaux de couverture proposés et les prix des différentes compagnies d’assurance et les courtiers.

L’assurance multirisque habitation vous couvre en cas d’incident, de vol, de dégâts des eaux, d’incendies, de catastrophes naturelles…

L’assurance habitation doit couvrir un certain nombre de sinistres :

© Robert Kneschke

Le dégât des eaux

Assurez-vous que votre contrat prévoit de prendre en charge la totalité des dégâts comme les travaux à réaliser : parquets, peinture, etc.

Le vol

Dans la plupart des cas l’assureur vous demandera de fournir les factures et/ou les photos des biens dérobés. Il est à noter que certaines compagnies d’assurances ne couvrent pas les infractions avec introduction clandestine.

L’incendie

Toutes les compagnies d’assurances couvrent les dommages matériels résultant de ce sinistre. L’assureur fera un inventaire et il fera souvent appel à un expert.

Les évènements climatiques

L’assurance est dans l’obligation de prendre en charge les dommages causés dés que l’arrêté interministériel est publié sur le journal officiel.

La responsabilité civile

La quasi majorité des contrats comprennent une assurance responsabilité civile qui vous couvre contre les dommages que vous pourriez causer à des tiers. Il est important de vérifier les montants de la garantie.

Des services complémentaires

Les compagnies proposent souvent des prestations complémentaires comme une assistance juridique par téléphone. Des services comme un logement temporaire pendant l’exécution des travaux de votre habitation suite à un sinistre. Evaluez ces prestations et leurs coûts pour savoir si vous en avez réellement besoin.

Les critères à prendre en considération

La franchise

Quand un assureur veut baisser ses prix, son levier est l’augmentation de la franchise. La franchise est la somme que votre assureur ne va pas prendre en compte lors d’un sinistre. Restez vigilant sur ce point et à vous de déterminer ce qui est préférable pour vous.

La vétusté

En général, les assureurs appliquent une décôte à la valeur des biens en fonction de leur âge. Ce calcul varie d’un assureur à l’autre. La mention « remboursement à neuf des biens détruits» apparaît sur certains contrats. Dans ce cas, il faut absolument vous le faire préciser, cette mention a une signification différente d’un assureur à un autre.

Les bons gestes

Vous aussi vous avez des obligations qui relèvent du bon sens. En effet, il sera difficile de vous faire rembourser par votre compagnie d’assurance si un incendie se produit suite à une cheminée qui n’a pas été ramonée, ou si êtes victime d’un vol, et que vos clés étaient sous votre paillasson ! Ces situations ne vous permettront pas de prétendre à un remboursement.

En cas de sinistre

Si un sinistre vient à surgir, vous avez 5 jours ouvrés pour prévenir votre assureur soit en vous déplaçant soit par lettre recommandée en A/R, dans laquelle vous préciserez vos coordonnées, numéro de police d’assurance, une description précise du sinistre et des dommages. Si des tiers ont subi des dommages, il faudra aussi l’indiquer.

Modification de l’habitat

Vous avez souscrit une police d’assurance avec une surface et un nombre de pièces déterminés. N’oubliez pas de prévenir votre compagnie d’assurance si vous modifiez votre habitation. Par exemple, vous aménagez vos combles.

Pour des questions ou des renseignements complémentaires, n'hésitez pas à vous rapprocher de votre compagnie d’assurance.